Archives

Tout pour les actionnaires

Dans le magazine Alternatives Economiques du mois de novembre, je tombe sur un entrefilet signé d'Astrid Gruyelle sur la distribution extravagante des bénéfices des 500 plus grandes entreprises des Etats-Unis. 95% des bénéfices 2014 sont consacrés aux rachats d'actions par les entreprises elles-mêmes (opération visant à raréfier le capital flottant, donc à faire monter les cours tout en diminuant le nombre de parts à rémunérer) ou à la rémunération directe des actionnaires, pour un montant estimé à 716 milliards d'euros.

L'auteur note qu'en Europe, la proportion des bénéfices consacrées à la rémunération des actionnaires ou rachats d'actions n'est que de 65%.

Conclusion : "les investissements ont chuté et les équipements des entreprises américaines n'ont jamais été aussi vétustes en près de soixante ans". J'ajoute que c'est le symptôme d'une économie de prédation au bénéfice exclusif d'une poignée de possédants.

NB : j'en profite pour faire la promotion d'Alter Eco, magazine indépendant organisé en coopérative. Il a besoin de notre soutien lui-aussi.

« Là-bas si j’y suis » renaît sur internet

Après avoir été éliminé de l'antenne de France Inter à la rentrée, et après avoir été soutenu par 170.000 pétitionnaires, "Là-bas si j'y suis" lance son site d'information en janvier 2015. Pour aider et soutenir cette renaissance, vous pouvez vous abonner ici.

En tant que conseiller régional du PG, j'ai pris un abonnement de soutien, et suis impatient de voir le résultat.

Bonne chance à l'équipe de "Là-bas" !

Très cher nucléaire

Le rapport parlementaire de deux députés, Hervé Mariton (UMP) et Marc Goua (PS), chiffre la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Alsace) à 5 milliard d'euros. Certes, le chiffre est délibérément gonflé pour décourager précisément la fermeture, mais révèle par contrecoup la folie que constitue cette source d'énergie qui décidemment n'est ni écologique, ni économique, la preuve. Car il faudra bien la fermer un jour cette centrale, elle comme toutes les autres !